ACTUELLEMENT ! La livraison est GRATUITE ! Ne tardez pas… 

Port du masque à la plage et peau : précautions

Les cas contacts dus à l’épidémie du coronavirus repartent à la hausse avec l’affluence des vacanciers. Le port du masque à la plage redevient peu à peu obligatoire, même s’il ne s’agit pas d’une généralité. Que ce soit sur les terrasses, dans les rues ou dans les locaux, il est désormais interdit de se promener le nez à l’air. Pourtant, un mois plus tôt, on décrétait le contraire. Dans certains endroits spécifiques, le pass sanitaire offre une issue de secours au port du masque. Inutile de dire que la confusion et l’incertitude ont gagné les rangs. On redoute l’interrelation entre port du masque à la plage et peau, à cause de la chaleur et de l’eau de mer. On fait le point sur toutes les ambiguïtés dans cet article.

Réglementation sur le retour du masque 

Mi-juillet signe le retour aux masques dans plusieurs départements et régions de France. En effet, cette solution a dû s’imposer, afin de se prévenir des effets inquiétant du variant Delta. Désormais, toute personne âgée de 11 ans et plus devra se soumettre au port du masque en extérieur. Un couvre-feu a également été établi, et varie selon les villes. Par exemple, il est de 9 h à 21 h au Pays basque contre 9 h à 3 h du matin à Toulouse.

Malgré la dégradation sanitaire, des départements tels que la Gironde ou les Pyrénées-Orientales n’ont pas encore rendu obligatoire le port du masque à la plage. Dans les Alpes-Maritimes en revanche, le masque à la plage est obligatoire sous peine d’amende. Évidemment, les vacanciers peuvent s’en défaire lorsqu’ils mangent, boivent ou se baignent. Le port du masque à la plage reste obligatoire, sur le banc de sable dans certaines régions.

Dans tous les cas, la situation reste assez floue. Prenez le temps de vous renseigner avant de vous promener sans masque.

Port du masque à la plage et peau : avantages et risques

L’été a toujours été synonyme de bain de soleil, de sable chaud et de plage à volonté. Malheureusement, il est aussi très souvent synonyme de brûlures, de rougeurs et d’irritations de la peau. Coronavirus oblige, cette année, il va falloir ajouter à ces problèmes liés au port du masque à la plage et à la peau.  

Vous n’êtes pas sans le savoir, la peau du visage est extrêmement fragile. Le masque complique les choses puisqu’il empêche la peau de respirer. La sueur s’accumule, les pores étouffent, ce qui entraîne un déséquilibre de la flore cutanée. Pas étonnant que des zones du visage dont le nez, les pommettes, le menton ou l’arrière des oreilles subissent des irritations. Chez certaines personnes, le port du masque à la plage sur une longue durée entraîne même l’apparition de boutons acnéiques. Pas de panique, ces risques restent bénins. Éventuellement, les rougeurs et irritations s’estompent avec un traitement adéquat.

Il semble aussi important de préciser, que le port du masque à la plage n’a pas que des mauvais côtés. Déjà, il vous protège vous et les autres en limitant la propagation du coronavirus. Lorsque le thermomètre est au plus haut, le masque joue aussi le rôle de filtre anti-soleil. En effet, ce dernier empêche les rayons UV d’atteindre votre visage. Rappelons que les UVA et UVB sont à l’origine du vieillissement de la peau, de taches brunes, et même de cancer.

Précautions indispensables sur le port du masque à la plage et peau

Beaucoup d’entre nous pensent, que le port du masque à la plage nous dispense de crème solaire. Erreur ! Avant de partir à la plage, ayez toujours le réflexe de protéger votre peau. Surtout, ne négligez aucune partie du corps, même le bout de visage caché sous le masque.

Choisissez avec soin la qualité du masque que vous porterez. Sachez que les masques chirurgicaux –en raison des substances chimiques qu’ils renferment, peuvent causer des allergies. Les masques synthétiques ou en polyester eux, peuvent rendre la respiration très difficile. Dans l’idéal, portez un masque en coton blanc, ou mieux encore, un masque en fibre de bambou. Il est vrai que le coton absorbe moins l’humidité, mais il vous sera plus facile de respirer. Quant au choix de la couleur, vous vous doutez bien que le noir reste proscrit puisqu’il emmagasine la chaleur.

Les professionnels recommandent de changer le masque à la plage au maximum toutes les deux heures. Comme l’été reste l’été, n’oubliez surtout pas de boire et de vous hydrater ! Enfin, n’oubliez pas de vous mettre à l’ombre de temps à autres, notamment durant les pics de chaleur. Surtout, veillez toujours à respecter une distanciation sociale, d’environ un ou deux mètres. Au lieu d’une simple serviette étalée sur le sable, préférez utiliser une tente de plage. Il vous créera de l’ombre, mais permettra également de délimiter votre mètre sécuritaire.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Et si vous laissiez votre commentaire?